Petits Bonheurs d’un Noël sur la Côte d’Azur

Janvier: Retour au bureau. Les retrouvailles avec le clavier de l’ordi sont frénétiques, la boite Outlook saturée (à quoi sers-tu donc, réponse automatique précisant à l’humanité que je ne suis pas joignable en cette période?). Le débriefing entre collègues à l’heure du café permet de réaliser que ces vacances de Noël en famille sur la Côte d’Azur étaient aussi l’occasion de:

Petits Bonheurs Cote Azur Noel– Faire du shopping (quelle dernière minute?) sans courir pendant sa pause déjeuner. S’attarder sur la vitrine de la parfumerie. Se réconforter en se disant que les jambes filiformes de « La petite robe noire » ne sont qu’une illusion, croquée par un désigner misogyne (ou borgne) de chez Guerlain. Profiter des décos Noëlesques. Empêcher la Schroumpfette d’escalader l’Ourson mascotte. Emmener les petits voir les crèches de Noël. Tomber sur une autre vitrine arborant les parfums Chanel. Insulter mentalement les jambes de Gisele Budchen. Se rassurer en se disant que si ces jambes là existent, elles ont été retouchées, c’est certain par un professionnel de Photoshop cruel, sadique et menteur (ou aveugle).  Envisager d’y aller mollo sur l’engloutissement des 13 desserts provençaux dans quelques jours, tout de même.

Petits Bonheurs Noel Cote Azur 2– Devenir mécanicien-pilote aux « 1000 bornes », Master es Déduction pour « Concept », académicien pour Larousse le temps d’un « Pyramide », Promoteur Immobilier au « Monopoly Junior », Sumo dans « Abalone », Rapide comme l’éclair au « Dobble » Mime Marceau au « Time’s Up », Jean-Pierre à « Qui veut gagner des millions », Roi de la grillade au « Barbecue Party », Colonel Moutarde dans le petit salon, et bien sur créer des vocations de vétérinaires futurs Neurochirurgiens-faitesaupatientunIRM-NFS-chimi-iono avec « Mon premier Docteur Maboule ».

Petits Bonheur Noel 3

– Monter sur un vrai carroussel entre les palmiers, prendre un vin chaud et une gaufre depuis une grande roue face à la Méditerrannée. Regarder les Schtroumpfs s’exclamer « encore! » à peine redescendus sans être sûre qu’ils parlent des gaufres ou de l’expérience…

Petits Bonheurs Noel 4

– Faire les présentations avec Christine, la leader forte tête des 40 ânes sur le terrain d’une copine. Christine-Le Schtroumpf, Le Schtroumpf-Christine. Pique-niquer dans les collines, sans culpabiliser car les cookies faits maison de ma pote sont non seulement sans gluten, mais non ils ne font pas partie des 13 desserts. Si, j’ai vérifié. Et toc.

Petits Bonheurs Noel 5

– Déballer les cadeaux le 25. Se dire qu’on est tous ensemble, joyeux, gourmands, et normaux. Car oui, ici aussi, le Père Noël a livré la fée qui vole. Laisser le mode d’emploi de l’engin aérodynamique à la grand-mère et regretter très assez rapidement.

Petits Bonheur Noel 6

– Retrouver l’âme de ses 15 ans en découvrant l’arsenal de feux d’artifice prévus par le Beau-frère pour la St Sylvestre. Se dire qu’on est trop vieux pour ses conneries quand il fait 2°c à 23h et qu’on parle très sérieusement d’aller se les geler sur le terrain voisin… Oublier tout après le 1er psssschff et applaudir comme une gamine.

Petits Bonheurs Noel 6

 – Partir aux champignons à l’occasion d’un balade dans la forêt. Traquer les chanterelles tel un indien à l’affût de la diligence.  Entendre une petite cousine de 7 ans venue de Picardie chercher « Elle est où la forêt? » parce que les buissons, ca compte pas. Chercher la Schtroumpfette, la trouver en levant les yeux, en pleine préparation de sa cabane à 2m50 du sol sur un pin parasol. La faire descendre. En déduire que clairement, l’ADN ne partage pas les interrogations sur la flore locale. Montrer aux petits les traces du passage de Rodolphe et de ses camarades. Mais non, en l’absence d’empreintes du traineau, on en déduira qu’il s’agit des sabots du Grand Cerf qui dans sa maison, regardait par la fenêtre un lapin venir à lui… Rappeler au moment du dîner à tout le monde que oui, j’ai bien arpenté les sous-bois, combattu les branchages épineux et rempli vaillement le sac de chanterelles, mais non je n’aime toujours pas les champignons.

– Se rappeler qu’on a un cousin Compagnon en Pâtisserie, et que le voir débarquer avec des gateaux au chocolat maison c’est de la bombe. Et la bûche Champagne/Framboises une tuerie. Etre soulagée quand il précise que non il n’a apporté aucune navette ni pompe à huile, ni aucun autre des treize desserts…

Petits Bonheurs Noel 9

– Dire au revoir à la Côte d’Azur. Gamberger dans le TGV (en retard) sur le fait que la vie à Paris, oui, c’est bien, mais en province, tout de même, c’est autre chose. Balayer l’idée d’un déménagement de la main, et savoir qu’on fera plutôt un post de « Petits Bonheurs » pour ses lecteurs chéris…

Petits Bonheurs à la campagne

Publicités


Catégories :Petits Bonheurs, Pages Blanches et Autres Plumes

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :