Géraldine, maman cactus

Biberons, mascara… et pieds dans l’eau!

Pour la reprise des MascaReines, aujourd’hui, je suis ravie de vous présenter Géraldine. Dramaturge, professeure de théâtre, cette comédienne va vous faire rêver:  elle habite sur l’Oise, à bord d’une péniche achetée il y a bientôt 10 ans. L’idéal d’Alex, son poilu, coach sportif mais qu’elle a vite partagé (l’idéal, pas le chéri).

portrait GE

« Il avait des clients qui vivaient sur un bateau, ça nous a donné envie. On courrait le long des péniches, on regardait et on a vu que le prix rentrait dans nos budgets ». Mais c’est surtout l’entretien avec la mise en cale sèche tous les 10 ans qui est source de souci. On l’a déjà fait une fois, quel stress! Et ça n’a pas été la seule aventure avec leur chez-eux atypique, dont ils sont tombés sous le charme au premier coup d’oeil. « On a acheté en décembre, ça a son importance (rires)… au moment d’emménager en janvier, TOUT avait gelé, la tuyauterie avec éclaté, c’était la panique… et deux semaines plus tard j’apprenais que j’étais enceinte! » Impossible de reculer, quand faut y aller, faut y aller!

Body vert, combi-short noir et bottes en cuir, elle fonce! Ah pardon, non, ça ce n’est pas Géraldine, c’est Carmen, 4 ans qui a piqué les fringues de sa grande soeur et qui dévale à 100 à l’heure en enfourchant sa draisienne. Géraldine se marre, « elle a un caractère assez affirmé… Edith est au contraire une grande rêveuse ». La vie de saltimbanque en famille sur un bateau, alors, c’est comment? Géraldine s’est posé la question à une époque, mais en discutant avec les autres mamans, celles aux horaires de bureau, elle s’est vite rendu compte que finalement, les soucis étaient du même niveau, ni plus ni moins. La différence c’est que chez Alex et « Gé » il n’y a pas de journée-type.

IMGP1556

« Les horaires, les galères, dans le fond, tout se gère! »

Le vrai hic, c’est le coucher. Entre les cours, les répétitions, les représentations, elle rentre souvent tard. « Mais comme le matin, c’est moi qui m’en occupe, je vois quand même les filles, on passe beaucoup de temps ensemble. Alors certes on a recours à une auxiliaire parentale pour le périscolaire, mais au final on doit être autant présents que des parents à horaires fixes, voire plus. »

Elle travaille souvent ses textes chez elle, ce qui peut être pratique, mais qui est assez risqué pour la productivité, avec la tentation de faire la vaisselle ou de ranger un truc. Inversement, quand elle a des préoccupations professionnelles, l’absence de frontières fait qu’elle a du mal à couper. « C’est le propre de la création, j’ai toujours le cerveau en ébullition. Dans ces cas-là, je préfère que les filles soient ailleurs pour me laisser tranquille. Et si je suis trop fatiguée, oui, j’aurais plutôt besoin qu’elles s’en aillent ». Pas toujours facile de trouver l’équilibre.

« J’espère être juste »

Les arts et la création, veut-elle en faire un chemin pour les filles? « Elles ont forcément un avis sur le monde du spectacle et sur le sport. On est axés sur la créativité et le bien-être ». Chez Géraldine, la règle c’est de tout faire avec sérieux:  école, cirque, danse, théâtre, tout a autant d’importance. Elle s’en est surtout rendu compte dans ses cours pour enfants ou ados: « quand les parents viennent te voir, tu comprends tout de suite s’ils s’y intéressent ou non. Et souvent, ils parlent des enfants, mais très vite je réalise qu’ils parlent d’eux-mêmes et de leur rapport à tout ça ». 

Pour Géraldine les choses sont claires. « Les filles ne sont pas moi. Je ne pousserai pas dans ce sens, le tout est que cela vienne d’elles. Si c’est le cas, j’aimerais bien qu’elles revivent les trucs chouettes que j’ai vécus, mais j’aurais peut-être peur. C’est dur d’être toujours son propre moteur ». L’essentiel est d’aller au bout de ses envies et se donner les moyens de le faire.

Carmen et Edith approchent, elles entendent qu’on parle d’elles: « Hé oh, les filles, vous nous laissez, je suis interviewée, c’est pas rien (rires) ». Gommette, le boxer, aboie pour donner son avis également. La péniche, c’est un mix entre La fête à la maison et La croisière s’amuse.

Sur les bateaux aussi, il y a de la charge mentale? « Je me demande parfois si Alex n’en fait pas plus que moi! Il est hyper consciencieux, il s’occupe seul des lessives, de plier les vêtements… là dessus, je t’assure, un vrai psychopathe du linge! »

« Je pense qu’on fait une bonne équipe… même si c’est toujours le bordel chez nous (rires)! »

Le désordre, ça l’agace, mais bizarrement elle a beau ranger, elle assure retrouver toujours des trucs posés partout, des dessins, des papiers à classer, des tubes de crème…

« Les maisons des autres mamans, c’est nickel, tu n’as pas une enveloppe qui dépasse,  même dans la chambre des enfants. Alors que nous… Elle réfléchit un instant. C’est peut-être là que la différence se fait (rires) ! »

En fin de compte, son dernier spectacle « …, la femme cactus » lancé en juillet dernier, lui ressemble. Un seule-en-scène sur l’épanouissement d’une femme, qui va vivre sa vie au lieu de la fantasmer (avec George Clooney s’il vous plait, quitte à fantasmer!) grandir et accepter qui elle est. C’est l’anti-course à la perfection.

Sa vie, alors, elle la trouve (im)parfaite? Assez de temps pour s’épanouir?

Avec le temps j’ai mûri, j’ai une autre définition du succès. Je suis plus que comédienne, je suis artisan du spectacle. Elle aime ce mot. Je me lève le matin, je fais ce que j’aime ! C’est  beau. Jouer, c’est déjà des moments pour moi, c’est précieux. »

Heureusement, ces moments précieux-là, c’est avec le public qu’elle les partage…

Et pour l’applaudir notre MascaReine sur scène, vous pourrez retrouver …,La femme cactus le 25 janvier à la Halle des Epinettes à Issy les Moulineaux, à l’occasion du Festival du conte !

Le projet MascaReines est une série de portraits de mamans, témoignages de femmes actives, avec un seul message: les femmes sont formidables !

Vous voulez nous recommander une MascaReine dans votre entourage afin qu’on dresse son portrait ? Envoyez-nous un email à: biberons.mascara(a)gmail.com !

Publicités


Catégories :Les MascaReines

Tags:, , , , , ,

6 réponses

  1. Ah contente de voir que ca reprend. joli portrait, elle a l’air très cool cette maman

  2. joli portrait

  3. on peut avoir son tel? Parce que je la veux bien comme copine Géraldine. Ou alors on visite la péniche? ils ont l’air super cools

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :