Ca souffle chez Pampers !

J’aime la planète, je suis pour le durable, je trie mes (trop nombreux) déchets, je traque les parabens et je privilégie un produit naturel à un article de synthèse tout ça tout ça… MAIS je vis aussi avec mon époque, et il n’y a que 24h dans une journée, alors je mets une limite à un retour à l’âge de pierre. Et cette limite chez moi s’appelle les couches lavables. Là, je dis juste Non(*). Couches jetables forever.

Maintenant que je t’ai fait ce terrible aveu, lecteur avide d’articles sans pesticides, je peux souffler. Et ça tombe bien, Pampers redonne un air de printemps… Voilà donc un mois que nous testons les nouvelles couches Pampers Canaux d’air. Enfin, surtout Lily Fairy. Moi, je teste les nuits sans réveils intempestifs.

Car tel était le principal enjeu: trouver des couches capables de tenir le choc du dodo nocturne, sans fuite et sans ressembler à une immonde chose molle et dégoulinante au lever du soleil. (Cahier des charges qui vaut également pour mon mascara waterproof bourré aux éléments chimiques, sauf que lui c’est pour ma tronche, arborée elle aussi d’une peau de bébé).  Bref, on lui demande d’éviter tout débordement, histoire que je ne rechigne pas à prendre ma fille à bras le matin redoutant une catastrophe pour mes fringues, ma peau, mes cheveux, mon odorat mais ça c’est parce que je suis injuste car ce genre de choses n’arrive jamais bien sur (**).

Plus sérieusement, ce qu’on lui demande surtout, c’est de garder les fesses de Lily Fairy bien au sec, afin d’éviter la peau toute fripée type doigts de sorcière après 8h dans le bain.

Canal d’air, Késako ? L’idée est d’avoir l’intérieur de la couche matelassé de sillons, qui laisseront passer l’air. Pour citer la marque, « cette technologie crée de l’espace à l’intérieur de la couche pour que l’air puisse y circuler librement. Même mouillé, le matelas central assure la circulation de l’air, pour maintenir votre bébé au sec plus longtemps. » (***)

Pampers Canaux d'Air

La marque nous a donc livré un colis généreux avec un paquet pour nous et des échantillons à distribuer, autant d’excuses pour bavarder entre parents. La demoiselle s’est très vite intéressée au sujet, pressentant qu’une partie de son anatomie allait devenir le centre des débats et études scientifiques.

IMG_4132

Ou alors c’est dû aux décorations, qui, pour une fois, on servi à quelque chose. A savoir, à occuper la bête pendant le change, puisque nous avons eu de grandes conversations sur le choix de la couche à utiliser à chaque fois, entre le renard ou l’éléphant… Ce qui me permet de vous livrer une information d’importance, il y a un petit lapin rose qui se promène avec un ballon caché sur l’arrière à droite. C’est pas primordial, ça, comme détail? Chez nous, si, je t’assure. Lapinou est devenu son grand pote à chaque fois. Diversion, j’écris ton nom, et je suis surtout à 2 doigts d’écrire à Pampers pour qu’ils m’envoient un dessin du Peter Rabbit, que nous devions saluer tous les soirs. (Je ne suis pas allée voir sa tronche au réveil).

Le résultat de ce mois de tests ? Commençons par une interview de la propriétaire du popotin mis à contribution.

-« Alors chérie, elle est bien ta couche? Ou on en change?

-Non, non, non, Maman! (doigt en l’air qui s’agite) pas changer ‘a couche! Gloubi gloubi schlml glskjbilh… scruntch scruntch tutu… (traduction non disponible) schlmlhbommmmf… lapin.« 

A vous les studios.

Très clairement, la couche tient ses promesses nocturnes. Pas d’accident, pas de réveils en panique. Ce qui, oui, est un plus par rapport à d’autres marques habituelles. Je n’ai pas vraiment d’avis pour la journée, on pourra donc alterner et prendre ses couches habituelles de jour, mais pour la nuit, la différence est notable. Un sentiment partagé par d’autres parents, modernes, ravis… et reposés. Merci Pampers Canaux d’air.

IMG_4416

Un point négatif ? J’en ai 3. 1: Couches incompatibles avec un pyjama 2 pièces. Parce que sinon tu retrouves ta puce les jambes nues, préfèrant papoter avec les animaux et faire sa vie les cagnes à l’air. 2: Ou elle en profite pour apprendre à défaire la couche à travers les pressions de la grenouillère pour aller choper ledit Lapin de l’autre côté… 3: Elle découvre la cleptomanie, car quand tu sors les échantillons de ton sac, elle reconnait ses nouveaux potes et se barre avec direction la porte d’entrée…

IMG_4418IMG_4133

 

Et pour les lecteurs qui ont gagné les échantillons sur le blog alors, vos avis?

(*) Si, je t’assure, j’ai été témoin de parents qui ont eu l’inconscience le courage l’envie de se lancer dans cette aventure. Alors c’est en connaissance de cause que je te redis: moi, Non.

(**) En effet, rendons à César… le flinguage de vêtements matinal, c’est d’habitude plus au nord que cela se passe, merci rots, régurgitations, renversage du bol de céréales et autres grandes idées des Schtroumpfs.

(***) Source images et citation: pampers.fr, ambassadeurpampers.fr

Publicités


Catégories :Entre 1 Maman & ses Schtroumpfs

Tags:, , ,

5 réponses

  1. Pampers c’est ma marque adorée, j’ai essayé les autres marques et non désolée, il n’y a pas mieux. Nous on en est aux pants que pour la nuit et aucune fuite alors que franchement ça gigote dans tous les sens !
    NB : les couches jetables ?…… non mais et puis quoi encore ? On remplace la machine par la lessiveuse aussi non ?

  2. Et moi je suis la folle en couches lavables ^^ mais on adore ici ! chacun fait ce qu’il peut/veut :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :